8 Caractéristiques du cancer des ganglions lymphatiques, le saviez-vous ?

Le cancer des ganglions lymphatiques ou lymphome est un cancer qui se développe dans le tissu ganglionnaire ou les ganglions lymphatiques. Alors, quelles sont les caractéristiques du cancer des ganglions lymphatiques que vous devez connaître ?

Le tissu ganglionnaire comprend les systèmes lymphatique et immunitaire.

Symptômes du cancer des ganglions lymphatiques

Les symptômes sont nombreux, mais le plus facilement observable est l'apparition de grumeaux dans plusieurs zones ganglionnaires, comme le cou, les aisselles ou l'aine sans douleur.

Malheureusement, la plupart des personnes atteintes de cette maladie ne s'en rendent compte qu'après avoir atteint un stade avancé. Cette condition peut certainement affecter le processus de traitement.

Par conséquent, reconnaissez les caractéristiques du cancer des ganglions lymphatiques le plus tôt possible :

Des ganglions lymphatiques enflés

L'enflure dans la région des ganglions lymphatiques est l'un des signes. Photo : Shutterstock.com

Le symptôme le plus courant du cancer des ganglions lymphatiques est un gonflement ou une grosseur au niveau des aisselles, du cou ou de l'aine.

Ces ganglions lymphatiques fonctionnent comme notre système immunitaire, qui doit combattre les infections dans le corps contre les virus, les bactéries ou d'autres causes.

Les cellules cancéreuses ne sont pas la seule cause de l'enflure des ganglions lymphatiques. Généralement, d'autres maladies infectieuses peuvent également provoquer une hypertrophie des ganglions lymphatiques comme une inflammation des amygdales, des infections bactériennes ou virales, ou encore une inflammation des dents.

Fondamentalement, la principale caractéristique du cancer du lymphome est qu'il y a une hypertrophie ou un gonflement d'un ou plusieurs ganglions lymphatiques, qui ne s'accompagne généralement pas de douleur. Le plus souvent sur le côté de l'aisselle, sur le cou ou dans l'aine.

Cependant, d'autres examens complémentaires sont nécessaires pour confirmer qu'il s'agit ou non d'un symptôme de cancer, notamment à l'aide d'une biopsie.

Lire aussi : Comment perdre du poids de manière sûre et efficace, vous voulez l'essayer ?

Fatigué rapidement comme l'une des caractéristiques du cancer des ganglions lymphatiques

Fatigué rapidement ces derniers temps ? Cela pourrait être des signes de cancer des ganglions lymphatiques. Photo : Shutterstock.com

Le cancer des ganglions lymphatiques entraîne une diminution de l'immunité. En conséquence, les patients se sentent souvent fatigués. Habituellement caractérisé par une respiration haletante ou une difficulté à respirer lors des routines quotidiennes.

Perte de poids drastique

Les cellules cancéreuses qui attaquent les ganglions lymphatiques continueront à ronger le corps de la victime, l'une d'entre elles étant en prenant des nutriments du corps.

Au fil du temps, le corps manque de nutriments essentiels, ce qui entraîne une perte de poids drastique. Le corps se sentira également faible.

Attention à la perte de poids de 5% en un mois à 10% en 6 mois. Consultez immédiatement un médecin en cas de perte de poids anormale comme celle-ci.

Les caractéristiques du cancer des ganglions lymphatiques sont les suivantes :emma avec des frissons

La fièvre est l'un des symptômes du cancer des ganglions lymphatiques. Photo : Shutterstock.com

Presque toutes les maladies provoquent des symptômes de fièvre. Habituellement, les personnes atteintes d'un cancer des ganglions lymphatiques ont une fièvre qui n'est pas trop élevée, environ 37 degrés Celsius, ou jamais plus de 38 degrés Celsius.

La température corporelle augmente en raison de l'attaque des cellules cancéreuses qui stimulent le thermostat et l'hypothalamus. La stimulation du thermostat provoque une sensation de froid dans le corps.

C'est pourquoi la fièvre causée par le cancer s'accompagne de frissons. Les symptômes de fièvre par cancer des ganglions lymphatiques vont et viennent.

Lire aussi : La propagation de la leptospirose et comment la prévenir

Sue souvent la nuit

Les patients atteints d'un cancer des ganglions lymphatiques présenteront des symptômes, tels que la transpiration chaque nuit. La transpiration peut généralement être extrême même si l'air est froid.

Cette transpiration n'est pas due à l'activité, mais à la réponse du corps en réponse à une augmentation de la température corporelle, ainsi qu'à une réponse aux hormones et aux protéines anormales produites par le lymphome.

Les symptômes du cancer des ganglions lymphatiques comprennent : perte d'appétit

Faites également attention à votre appétit ces derniers temps, oui. Photo : Shutterstock.com

Généralement, les patients atteints d'un cancer des ganglions lymphatiques perdent l'appétit. C'est à cause du cancer lui-même, ou de l'influence des médicaments consommés par le patient.

Les médicaments anticancéreux ont des effets secondaires, dont l'un affecte le sens du goût.

Habituellement, les personnes atteintes de cancer souffrent également de troubles digestifs, tels que nausées, vomissements, ballonnements ou diarrhée. Cette condition peut faire perdre l'appétit à une personne.

Se sentir rassasié rapidement

Si une grosseur apparaît dans la région abdominale, ces symptômes apparaissent généralement. Les patients atteints d'un lymphome non hodgkinien de type lymphome se sentiront rapidement rassasiés lorsqu'ils mangent de la nourriture.

C'est parce que les muscles de l'estomac ont du mal à pousser les aliments dans les intestins. Cette condition exige que le patient subisse une tomodensitométrie pour confirmer la situation.

Lire aussi : Reconnaître les maladies auto-immunes : causes, symptômes et traitement

Les caractéristiques du cancer des ganglions lymphatiques sont les suivantes : moins de globules rouges

Les cellules cancéreuses de la lymphe absorbent beaucoup de globules rouges, ce qui entraîne un manque d'hémoglobine dans le corps. Si le cancer est grave et attaque les organes internes, cette affection peut provoquer des saignements.

Le saignement provoque une diminution du fer dans le sang, progressivement les globules rouges diminuent drastiquement.

Donc, si vous présentez certaines des caractéristiques du cancer des ganglions lymphatiques ci-dessus, vous devriez consulter votre médecin.

Un examen doit être effectué pour déterminer si les caractéristiques du cancer des ganglions lymphatiques sont vraies ou non, et pour obtenir un traitement le plus tôt possible.

Qu'en est-il des autres caractéristiques du cancer de la thyroïde?

Le cancer de la thyroïde ne provoque généralement aucun signe ou symptôme au début de la maladie. Cependant, les caractéristiques du cancer de la thyroïde se sont également développées et varient selon le type.

Certains des symptômes du cancer de la thyroïde, tels que toux, difficulté à avaler, hypertrophie de la glande thyroïde, voix rauque ou variable, gonflement du cou et nodules ou nodules thyroïdiens.

Lorsqu'on ressent ces symptômes, il vaut mieux consulter immédiatement pour pouvoir diagnostiquer la maladie le plus tôt possible. Un diagnostic précoce peut aider la maladie à guérir avant qu'elle ne s'aggrave et entraîne d'autres complications dangereuses.

Causes du cancer de la thyroïde

Le cancer de la thyroïde survient lorsque des modifications de l'ADN des cellules thyroïdiennes provoquent une croissance incontrôlable et la production de grumeaux. Habituellement, la cause du changement n'est pas claire, mais il existe plusieurs facteurs déclencheurs, tels que :

  • Autres affections thyroïdiennes, telles qu'une inflammation de la thyroïde ou une thyroïdite.
  • Avoir des antécédents familiaux de cancer de la thyroïde.
  • Exposition aux rayonnements pendant l'enfance, comme la radiothérapie.
  • Être obèse ou en surpoids.
  • Une maladie intestinale appelée polypose adénomateuse familiale ou FAP.
  • L'acromégalie est une maladie rare dans laquelle le corps produit trop d'hormone de croissance.

De plus, d'autres facteurs peuvent augmenter le risque de cancer de la thyroïde. Certains des facteurs de risque en cause, à savoir le sexe ou le plus souvent surviennent chez la femme et certains syndromes génétiques héréditaires.

Les médecins ne savent pas exactement ce qui cause la plupart des cas de thyroïde. Par conséquent, il n'existe aucun moyen efficace de prévenir le cancer de la thyroïde chez les personnes à risque de développer un cancer de la thyroïde.

Types de cancer de la thyroïde

Le cancer de la thyroïde est classé en types en fonction des cellules présentes dans la tumeur. Ce type est déterminé lorsqu'un échantillon de tissu du cancer est examiné au microscope.

Le type de cancer de la thyroïde est pris en compte pour déterminer le traitement et le pronostic. Certains types de cancer des ganglions lymphatiques que vous devez connaître sont les suivants :

Cancer papillaire de la thyroïde

Forme la plus courante de cancer de la thyroïde, le cancer papillaire de la thyroïde provient des cellules folliculaires qui produisent et stockent les hormones thyroïdiennes. Le cancer papillaire de la thyroïde peut survenir à tout âge, mais touche le plus souvent les personnes âgées de 30 à 50 ans.

Cancer de la thyroïde folliculaire

Le cancer folliculaire de la thyroïde provient également des cellules folliculaires de la thyroïde. Habituellement, ce type de cancer attaque les personnes de plus de 50 ans. Le cancer à cellules Hurthle est un type rare et potentiellement plus agressif de cancer folliculaire de la thyroïde.

Cancer anaplasique de la thyroïde

Le cancer anaplasique de la thyroïde est un type rare de cancer de la thyroïde qui prend naissance dans les cellules folliculaires. Gardez à l'esprit que ce type de cancer se développe très rapidement et est difficile à traiter. Habituellement, le cancer anaplasique de la thyroïde survient chez les adultes âgés de 60 ans et plus.

Cancer médullaire de la thyroïde

Ce type de cancer commence dans les cellules thyroïdiennes appelées cellules C, qui produisent l'hormone calcitonine. Des taux élevés de calcitonine dans le sang peuvent indiquer un cancer médullaire de la thyroïde à un stade très précoce. Certains syndromes génétiques augmentent le risque, bien qu'ils soient très rares.

Le cancer de la thyroïde peut-il revenir?

Même après le traitement, le cancer de la thyroïde peut réapparaître même s'il a été retiré. Cela peut se produire si des cellules cancéreuses microscopiques se propagent à l'extérieur de la thyroïde avant d'être retirées.

Le cancer de la thyroïde peut récidiver dans les ganglions lymphatiques du cou, de petits morceaux de tissu thyroïdien laissés pendant la chirurgie et dans d'autres régions du corps telles que les os. Cependant, il n'y a pas lieu de s'inquiéter car le cancer de la thyroïde récurrent peut être traité.

Votre médecin peut vous recommander des analyses de sang ou des scintigraphies thyroïdiennes régulières pour vérifier les signes de récurrence du cancer de la thyroïde. Assurez-vous d'avoir des examens réguliers et un traitement avec votre médecin afin que la maladie puisse être guérie rapidement.

Le bon traitement pour le cancer de la thyroïde

Le traitement des caractéristiques du cancer de la thyroïde dépend du type de cancer. Le traitement de la plupart des types de cancer de la thyroïde est efficace s'il est diagnostiqué tôt. L'un des traitements du cancer de la thyroïde est la chirurgie ou la chirurgie.

Tout ou partie de la glande thyroïde peut être enlevé chirurgicalement. Si le médecin soupçonne que le cancer s'est propagé aux ganglions lymphatiques du cou, l'ablation de cette zone sera également effectuée.

S'il reste une partie de la glande thyroïde, d'autres échographies et éventuellement d'autres études seront nécessaires pour détecter la repousse du cancer. La radiothérapie peut être effectuée avec ou sans chirurgie, comme suit.

  • Prendre de l'iode radioactif par voie orale.
  • Dirige le rayonnement externe du faisceau ou les rayons X.

Après le traitement d'un cancer de la thyroïde, le patient doit prendre des comprimés d'hormones thyroïdiennes à vie. La dose de ce médicament est généralement légèrement supérieure à ce qui est nécessaire à l'organisme. Cela vise à aider à prévenir la réapparition du cancer.

Ces pilules remplaceront les hormones thyroïdiennes dont votre corps a besoin pour fonctionner normalement. Si le cancer ne répond pas à la chirurgie ou à la radiothérapie et s'est propagé à d'autres parties du corps, une chimiothérapie ou une thérapie peut être administrée.

Gardez à l'esprit qu'environ 9 personnes sur 10 sont encore en vie après avoir reçu un diagnostic de cancer de la thyroïde. beaucoup d'entre eux sont curables et ont même une durée de vie normale. Cependant, cette perspective varie en fonction du type de cancer et de la précocité du diagnostic de la maladie.

Assurez-vous de vérifier régulièrement votre santé et celle de votre famille via Good Doctor 24/7. Téléchargez ici pour consulter nos médecins partenaires.